Généralités

La conduite supervisée a été créée pour proposer une alternative plus souple à l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). C’est une période de conduite accompagnée où l’élève va pouvoir acquérir de l’expérience de conduite avec un accompagnateur, avant de passer ou repasser l’examen.


Cible

La conduite supervisée s’adresse :

  • aux candidats ayant raté l’épreuve pratique du permis de conduire
  • aux candidats n’ayant pas le niveau pour se présenter à l’examen et qui préfèrent opter pour cette méthode

Pré-requis :

  • Le candidat doit être âgé de plus de 18 ans
  • Le candidat doit avoir été reçu à l’épreuve théorique générale du permis de conduire
  • Le candidat doit avoir reçu l’accord préalable de son assureur
  • Le candidat doit avoir reçu l’attestation de fin de formation initiale de la part de son formateur/moniteur (soit avoir reçu 20 heures de formation obligatoires en véhicule)
  • Pour un élève ayant raté son examen du permis B classique qui opte pour cette méthode, il doit avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée (de la part de son formateur/moniteur)
  • L’accompagnateur doit justifier de cinq ans d’expérience de la conduite automobile, sans interruption ni faute grave (comme pour l’AAC)
  • Il est conseillé pour l’accompagnateur d’installer sur sa voiture un kit de rétroviseurs pour la conduite accompagnée afin de lui permettre d’avoir les visions latérales et arrière. Ceci dans le but de mieux jouer le rôle d’accompagnateur et de réagir plus rapidement pour éviter un accident

La période de conduite supervisée :

  • - Deux rendez-vous pédagogiques sont obligatoires, entre formateur/moniteur, l’élève et l’accompagnateur :
    • 1 rendez-vous avant de commencer la conduite supervisée (rendez-vous préalable)
    • 1 rendez-vous pédagogique obligatoire en cours de conduite supervisée (une partie pratique et une partie théorique)
  • La période de conduite supervisée doit s’étaler sur 3 mois minimum. L’élève conducteur devra parcourir au minimum 1 000 kilomètres
  • À la différence de l’AAC, la période de permis probatoire reste celle d’un permis B de filière classique soit 3 ans

Documents obligatoires en conduite

  • Lettre ou document attestant de l’accord de la société d’assurance
  • Le livret B est complété par un additif
  • Attestation de fin de formation, ou autorisation de conduire en conduite supervisée (en cas de transformation après échec)
  • L’additif au livret d’apprentissage pour la formule conduite supervisée